Douleurs et cancer

Dernière mise à jour 28/03/12 | Article
Il est possible de soulager la douleur
Les deux tiers de toutes les personnes atteintes d’un cancer ressentent des douleurs. Dans la plupart du cas, il est aujourd’hui possible de les atténuer. Neuf personnes sur dix peuvent même, avec le bon traitement, vivre sans douleurs, à condition d’en parler ouvertement avec l’équipe soignante.

Un texte de la

Les personnes atteintes d’un cancer souffrent souvent de différents types de douleurs:

  • Les douleurs directes sont déclenchées par la tumeur, par exemple lorsque celle-ci appuie sur des voies nerveuses;
  • Les douleurs indirectes surviennent en cas de complications telles qu’une infection, ou suite à un traitement, comme une opération;
  • La souffrance psychique et la détresse sociale peuvent également déclencher des douleurs physiques tout aussi pénibles.

Traitement de la douleur

Il est extrêmement important de traiter la douleur. Si ce n’est pas le cas, elle peut déclencher de nouvelles douleurs, voire entraîner des douleurs chroniques. La douleur affaiblit et démoralise, et entame les forces et le courage de vivre.
Médecin et patient doivent lutter ensemble contre la douleur:

  • Communiquer: parlez ouvertement de vos douleurs avec l’équipe soignante. Ne les subissez pas en silence.
  • Evaluer votre douleur: à l’aide de notre questionnaire pour évaluer la douleur, vous pouvez essayer de l’observer attentivement et de la décrire. Le médecin traitant peut ainsi, en fonction de vos informations et de votre cas personnel, adapter votre traitement.
    Pour traiter la douleur, il faut donc toujours commencer par bien l’évaluer. Tenir un journal de la douleur ou remplir un questionnaire peut s’avérer très utile.
  • Combattre les causes: l’ablation ou la réduction de la taille d’une tumeur  peut supprimer ou atténuer un grand nombre de douleurs.
  • Traiter: ces dernières années, le traitement de la douleur a connu d’énormes progrès.
    Une bonne administration des médicaments ainsi qu’une prise correcte jouent un rôle essentiel: pour soulager la douleur avec succès, suivez les indications de votre médecin et prenez les médicaments au dosage prescrit et aux horaires prévus. Les douleurs peuvent aussi être l’expression de la peur, d’une dépression, d’inquiétude ou d’insomnie. À côté des médicaments, la psychothérapie, le conseil spirituel, des entretiens de famille, la thérapie corporelle, l’art-thérapie expressive, mais aussi le règlement de problèmes matériels peuvent contribuer à la soulager.

Le bon médicament

Les médicaments antidouleur sont classés d'après trois catégories:

  • les antidouleurs habituels (analgésiques) comme l’aspirine ou le paracétamol;
  • les opioïdes comme la codéine, agissant faiblement sur le système nerveux central;
  • les opioïdes puissants et les opiacés comme la morphine.

En outre, il est aussi possible de prescrire:

  • des substances auxiliaires comme des antidépresseurs ou des calmants;
  • des traitements non médicamenteux contre la douleur (enveloppements, position, techniques de relaxation, musique, etc.).

La peur de la morphine

La morphine représente le médicament de référence pour traiter des douleurs tumorales modérées à fortes. Les préjugés tenaces à l’égard de la morphine et d’autres opioïdes entraînent chez les personnes concernées une dégradation de la qualité de vie: leurs douleurs ne sont pas suffisamment soulagées.
La morphine est généralement associée à la dépendance, à d’intenses effets indésirables, à une somnolence, une insensibilité ou bien encore à la crainte d’une mort prochaine. Bien que ces peurs appartiennent à une époque révolue, elles restent fortement enracinées dans les esprits.
Aujourd’hui, le dosage, les intervalles d’administration des médicaments et les mesures de prévention contre les effets secondaires ont considérablement changé. La brochure Vivre avec le cancer, sans douleur fournit des explications détaillées pour dissiper les préjugés et combattre des peurs qui, la plupart du temps, sont sans fondement.

Glossaire

Tumeur: Augmentation de volume d’un tissu; désigne le plus souvent la néoformation pathologique de tissus, qu’elle soit bénigne ou maligne; les termes de «tumeur maligne» et de «cancer» sont synonymes (cf. «carcinome», «malin»).

Opioïdes: Substances opiacées de synthèse ou sécrétées par l’organisme agissant comme les opiacés, utilisées comme antalgiques dérivés pour maîtriser les fortes douleurs (cf. «opiacés»).

Opiacés: Substances qui agissent comme la morphine et sont de la même famille; leur effet analgésique puissant fait que les opiacés sont avant tout utilisés pour maîtriser les fortes douleurs (cf. «opioïdes»).

Morphine: Substance ayant un puissant effet analgésique (cf. «opiacés»).

Faites-vous conseiller

Matériel d’information et moyens auxiliaires

Pour en savoir plus...

Plus d'information, ainsi que des brochures sur les douleurs sont disponibles sur le site de la Ligue suisse contre le cancer (plusieurs langues disponibles):  www.liguecancer.ch

Article original: http://www.liguecancer.ch/fr/vivre_avec_le_cancer__/symptomes_associes/douleurs_/

A LIRE AUSSI

Cancer de la prostate
Témoin de l'effet du cancer de la prostate sur la vie sexuelle

La vie sexuelle après un cancer de la prostate ? Témoignage

La chirurgie du cancer de la prostate a des conséquences physiques et psychologiques. Un homme témoigne...
Lire la suite
Cancer colorectal
L’ail, cette plante aux multiples vertus

L’ail, cette plante aux multiples vertus

Antihypertenseur, mais aussi antibactérien et hypolipémiant (abaisse le taux de cholestérol)… L’ail serait...
Lire la suite
Cancer de la prostate
Troubles sexuels après une intervention chirurgicale pour un cancer de la prostate

Rétablir la fonction érectile après un cancer de la prostate

Après traitement chirurgical du cancer de la prostate, une rééducation de la fonction érectile doit être...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
cancer_2016

Le cancer en 2016

Contre le cancer, quels progrès ont été réalisés ces dernières décennies et quels sont les défis brûlants? Les réponses d’un expert, le Pr Pierre-Yves Dietrich, chef du Service d’oncologie des Hôpitaux universitaires de Genève.
Mains réconfortantes

Proches de patients atteints d’un cancer

Le cancer touche aussi les proches. C’est souvent une grosse contrainte – surtout si ceux-ci sont trop exigeants avec eux-mêmes et veulent tout faire parfaitement. En tant que proche, vous êtes également concerné(e) par la maladie, et il faut vous protéger contre le surmenage et chercher des possibilités de faire le plein d’énergie.
Traitements du cancer et fertilité: nouvelles approches

Traitements du cancer et fertilité: nouvelles approches

Pour une femme, devoir renoncer à un désir d’enfant après un traitement anticancéreux n’est plus obligatoire. Aujourd’hui, différentes options permettent de préserver la fertilité.
Videos sur le meme sujet

«Rester soi-même»

Romy Fischer sort grandie de son combat contre le cancer. Témoignage.
Maladies sur le meme sujet
Préparation d'une opération de la vésicule biliaire

Cancer de la vésicule biliaire

Chaque année en Suisse, environ 330 personnes développent un cancer de la vésicule ou des voies biliaires. 57% des personnes touchées sont des femmes, 43% des hommes.

ultrason de la thyroïde

Cancer de la thyroïde

Chaque année en Suisse, près de 600 personnes développent un cancer de la thyroïde, ce qui correspond à presque 2% de toutes les maladies cancéreuses.

Tomographie

Cancer des parties molles (sarcome)

Chaque année en Suisse, quelque 190 personnes développent un cancer des parties molles. Les hommes sont un peu plus touchés que les femmes.