Accidents de la route : moins de vies brisées

Dernière mise à jour 17/11/11 | Vidéo
Même si la route reste un endroit dangereux, depuis quarante ans le nombre d'accidents mortels a baissé. Cette vidéo en explique la raison et livre le témoignage d'un jeune dont la vie a basculé en un seul instant.

Dans cette émission nous allons essayer de comprendre comment ce chiffre a été atteinte et pourquoi la courbe risque de stagner voire de remonter ce prochaines années, et surtout, ce qu'il faudrait faire pour éviter tous ces drames. Il n'y a pas que les morts qui sont de trop : les familles des victimes et les blessés souffrent aussi. Pour prendre la mesure de ce que peuvent ressentir les rescapés, nous avons écouté le témoignage poignant de Romain, un jeune homme dont la vie a basculé en un seul instant... Avec le Dr Daniel Fishman, Médecin chef au service des urgences de l'hôpital de Sion.

A LIRE AUSSI

Haut potentiel

Enfant à haut potentiel: aider sans discriminer

Certains enfants intriguent par leur façon de voir les choses ou par leurs capacités cognitives supérieures à la moyenne. Des tests d'aptitudes permettent...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
L’alcool diminue rapidement les réflexes au volant

L’alcool diminue rapidement les réflexes au volant

Une fois ingurgité, l’éthanol contenu dans l’alcool passe très vite dans le sang et perturbe le fonctionnement du cerveau. Mais les effets néfastes sont très différents d’un individu à l’autre.
maladie_accident_vacances

Maladie, accident et vacances: les droits et obligations du salarié

Les vacances sont en principe synonymes de plaisir. Toutefois, nul n’est à l’abri d’une maladie ou d’un accident survenant pendant ces périodes de repos. Dans une telle situation, l’employé peut-il récupérer les jours de congé compromis? Et à l’inverse, peut-on prendre des vacances si l’on est en arrêt pour incapacité de travail?
sparadrap

A l’abri des bobos

Chaque année, en Suisse, 30 000 enfants de 0 à 4 ans sont victimes d’un accident dont la moitié se produit à la maison, indique le Bureau de prévention des accidents (bpa). Et pour cause, explique l’organisme de prévention: «Au cours de ses quatre premières années de vie, l’enfant n’est pas encore conscient des risques qu’il encourt. Jusqu’à l’âge de 5 ou 6 ans, il ne perçoit le danger que lorsqu’il y est directement confronté».
Videos sur le meme sujet

Alcool festif: gérer les risques

Toutes les générations ressentent du plaisir à partager un verre. Mais derrière cette image sympathique se cache une réalité plus sombre. Cette vidéo s'intéresse particulièrement à la consommation des adultes qui parfois se révèle excessive.

Accidents domestiques: les enfants en première ligne

Laisser les enfants prendre tous les risques ou au contraire tout interdire ? L'Antidote nous expose les risques et les conseils des médecins.

Premiers secours: tous utiles

En Suisse, les secours professionnels sont efficaces. Malgré des interventions rapide, il reste toujours un laps de temps durant lequel tout un chacun peut agir, et jouer un rôle important pour la victime d'une maladie ou d'un accident.