De l'efficacité des tests PCR pour le Covid-19

Dernière mise à jour 26/10/20 | Audio
Loading the player ...
Huma Khamis se penche sur la fiabilité des tests de dépistage du SARS-COV-2: les tests PCR.

Certaines voix estiment quʹils seraient trop sensibles et enverraient trop de gens en quarantaine.

Regards croisés avec Astrid Stuckelberger, docteure en santé publique qui se montre critique envers ces tests, et Manuel Schibler, médecin et virologue qui s'assure du bon usage des tests aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

Tous nos sujets sur le coronavirus

Une émission CQFD - RTS La Première

Articles sur le meme sujet

Epidémie mondiale de Covid-19: le point sur les données scientifiques

Planète Santé vous propose un résumé express des points importants abordés chaque jour par le virologue allemand Christian Drosten* sur la radio allemande Norddeutscher Rundfunk (NDR).
que_savons_coronavirus

Que savons-nous ou pas (encore) des coronavirus?

«SARSCoV2»: pour la troisième fois en moins de vingt ans, les coronavirus s’imposent en tête des flux médiatiques et des préoccupations sanitaires nationales et internationales. Ils viennent ainsi réveiller les inquiétudes plus générales, liées aux virus émergents inconnus ou partiellement connus qui touchent de manière récurrente l’espèce humaine.
Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Le virus NCoV est mortel mais peu contagieux

Ce nouveau coronavirus a fait ses premiers malades en France. Découvert il y a un an, il a fait une vingtaine de morts dans le monde. Mais il est pour l’heure bien plus lent à se propager que celui qui avait tué 800 personnes en 2003.
Videos sur le meme sujet

Covid-19: beaucoup d'études, peu de résultats

Bastien Confino se penche sur les nombreuses études sur le Covid-19.

L'impact de la pandémie sur la santé

Quels impacts a eu la pandémie de Covid-19 sur notre santé physique et mentale?

Zoom sur la prise en charge des patients Covid en réanimation

Les hospitalisations pour cause de Covid-19 en Suisse ne cessent dʹaugmenter, mais le nombre de morts semble moins important que lors de la première vague de la pandémie.