Comment limiter les calories

Dernière mise à jour 04/01/12 | Top conseils
Des assiettes
Pour atteindre un poids idéal, il est important de réduire le nombre total de calories. Mais même si les graisses contiennent plus de calories que les sucres, il ne faut pas les remplacer les unes par les autres.
  1. Lire les étiquettes. Examiner le nombre de kcal pour 100 g et, bien sûr, le rapporter à la portion que l’on est en train de manger!
  2. Préparer le repas à la cuisine, le servir ailleurs. Ainsi l’on ne sera plus tenté de picorer dans les plats.
  3. Utiliser des assiettes plus petites. Cela aidera à limiter son apport énergétique et on aura l’impression d’avoir une assiette pleine.
  4. Manger seulement dans une assiette. Quand on grignote un paquet de biscuits ou une plaque de chocolat, on mange davantage de calories que l’on ne pense. Il est préférable de préparer une portion dans une assiette ou un bol et de ranger le paquet de biscuits.
  5. Mangez len-te-ment. Prendre du plaisir à manger et à déguster les saveurs et les goûts. Il faut 15 à 20 minutes au cerveau pour lancer les premiers signes de satiété. Il faut donc mastiquer lentement et n’avoir aucune autre activité en parallèle. Et prendre conscience du plaisir que cela procure!
  6. Faire attention aux portions. Au cinéma, un carton de pop-corn pour enfant contient environ 150 kcal, le grand format pour adulte, lui, contient 1000 kcal! Un petit soda de 200 ml contient 100 kcal, le litre en contient cinq fois plus!
  7. Manger un maximum de légumes et de fruits. Ils remplissent l’estomac, ne nécessitent plus de mastication (fibres) et sont très peu caloriques (entre 20 et 50 kcal par 100g).
  8. N’écouter que ses sensations de faim et de satiété. En respectant  ses sensations de faim et de satiété, on ne mangera jamais en excès. Cela garantit un poids normal pour autant que l’on arrive à distinguer entre faim et envie ou besoin de manger.
  9. Ne pas ouvrir la porte du frigo à chaque émotion. Apprendre plutôt à décoder ses émotions et y répondre avec adéquation.
  10. Limiter sa consommation d’alcool. Attention, l'alcool est très calorique. II contient 7 kcal par gramme. Donc plus le taux d'alcool est élevé, plus la boisson est calorique. Un verre de vin standard apporte environ 100 kcal. Une bière classique contient 150 kcal environ. De plus, on combine souvent l'alcool avec des aliments riches en énergie (chips, cacahuètes, etc.).

_________

Extrait de «Alimentation et surpoids à l’adolescence, Manuel de prévention et ateliers pratiques», Dr Dominique Durrer et Yves Schutz, Médecine et Hygiène, 2010.

A LIRE AUSSI

Troubles digestifs
pancreas

Le fragile pancréas est une glande essentielle à la digestion

Peu connu, c’est pourtant un organe majeur. On ne le prend en compte qu’à partir de l’apparition des...
Lire la suite
Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Constipation
constipation_hemorroides_lies

Constipation et hémorroïdes: des phénomènes parfois liés

Les hémorroïdes sont plus fréquentes qu’on ne le pense. Dans certains cas, elles peuvent être prévenues...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
LMD_assiette_sportif

Bienvenue dans l'assiette du sportif

Ça y est, la machine est lancée: reprise du sport et motivation au sommet sont au programme. Faut-il pour autant changer son alimentation? Pas forcément et, si oui, pas n’importe comment. Plongée dans une problématique bien plus subtile qu’elle n’en a l’air.
GEN20_Importance_protéines

L’importance des protéines

Essentielles à la vitalité musculaire et osseuse (entre autres), les protéines ont une place de choix dans l’alimentation. Comment s’assurer des apports optimaux? Les conseils de Sandrine Lasserre, diététicienne au cabinet Alpha Nutrition et membre de l’Antenne des diététiciens genevois, et du Dr Dimitrios Samaras*, médecin consultant au sein de l’Unité de nutrition des Hôpitaux universitaires de Genève.
LMD_Nutrition_oeufs_abuser

Les œufs, faut pas abuser d’eux

Tour à tour craints ou plébiscités, l’œuf a des qualités nutritives incontestables. Pourtant, sa réputation est régulièrement entachée de soupçons quant à son innocuité sur notre santé. Et l’étau semble se resserrer. Explications.
Videos sur le meme sujet

Le problème de l'obésité en Suisse

Le 5 mars marque la journée mondiale contre lʹobésité…

J’aimerais manger moins de sucre, pourquoi est-ce si difficile?

Très présent dans notre alimentation, le sucre peut être néfaste pour notre santé. En consommer moins peut toutefois s’avérer compliqué, pourquoi?

Nutrition et santé cardio-vasculaire

Végétarisme, flexitarisme, régime omnivore… comment les différentes manières de s'alimenter influencent-elles les risques cardio-vasculaires?
Maladies sur le meme sujet
fiche_maladie_obesite

Obésité

L’obésité est une maladie qui augmente le risque de survenue d’autres maladies et réduit l’espérance et la qualité de vie. Les patients atteints de cette accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle nécessitent une prise en charge individualisée et à long terme, diététique et comportementale.