Le miel et ses vertus millénaires

Dernière mise à jour 23/06/14 | Article
Le miel et ses vertus millénaires
Reconnu depuis l’époque des pharaons, le miel est utilisé par l’homme dans une multitude de soins. Certaines de ses vertus ont été étudiées récemment.

Utilisé dans les soins depuis plus de 2700 ans, le miel a fait l’objet d’études scientifiques récentes, en laboratoire et dans le traitement de certaines maladies. Celles-ci s’accordent sur ses propriétés désinfectantes et antimicrobiennes. Par divers moyens, comme son pH acide, sa haute teneur en sucre et la présence de nombreuses molécules –notamment le methylglyoxal– agissant par différents mécanismes biochimiques, le miel lutterait efficacement contre les bactéries, les champignons, les virus et les mycobactéries, et aurait également un effet anti-inflammatoire.

Une efficacité prouvée dans le traitement de certaines maladies

En laboratoire, une étude a montré que le miel lutte efficacement contre le MRSA, une bactérie multi résistante aux antibiotiques. Dans des études cliniques, plusieurs pistes ont été explorées. Celles-ci démontrent que le miel aide à cicatriser les plaies –comme par exemple suite à l’ablation chirurgicale des amygdales– et diminuerait les douleurs. Au niveau respiratoire, il diminuerait également la toux nocturne. Associé à de la caféine, il serait même plus efficace que les stéroïdes pour lutter contre la toux chronique. Sur le plan dermatologique, il aiderait également à cicatriser les brûlures et les greffes de peau.

Des résultats prometteurs dans la lutte contre le cancer

Finalement, certaines études évoquent même la possibilité d’utiliser le miel dans le futur pour diminuer les effets secondaires de la radiothérapie et augmenter l’efficacité de la chimiothérapie contre le cancer du sein.  D’autres études suggèrent qu’il pourrait aussi ralentir la prolifération des cellules de certains cancers de la peau, du colon et du sein.

Porteur d’espoir

Les différentes études réalisées sont certes préliminaires pour certaines, mais rendent le miel porteur d’espoir dans le traitement de ces différentes pathologies. Bien entendu, d’autres études sont et seront entreprises, et même si le miel seul ne saurait dans l’état actuel des connaissances être un traitement en soi, il pourrait potentialiser des traitements existants.

Références

Adapté de «ORL», Pr Francis Marchal, Spécialiste en ORL, Genève, in Revue médicale suisse 2014;10:93-100, en collaboration avec l’auteur.

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Anémie
Et si c’était un manque de fer?

Et si c’était un manque de fer?

Perte de cheveux, ongles fragilisés et fatigue sont les signes d’une carence, souvent féminine, qui se...
Lire la suite