Nouvelles inquiétudes autour des boissons énergisantes

Dernière mise à jour 26/10/12 | Article
Inquiétudes autour des boissons énergisantes
Les risques liés à la consommation des boissons énergisantes.

Ces risques conduisent plusieurs pays à prendre des mesures dissuasives, précise le New York Times qui consacre un article aux inquiétudes liées à de nouveaux cas de décès suspects.

Aux Etats-Unis, la FDA (Food and Drug Administration) a reçu depuis 2009 quatre ou cinq signalements de décès qui pourraient être liés à la consommation de la boisson Monster Energy.

Dans l’Etat du Maryland, la mère d’une adolescente de 14 ans décédée en décembre 2011 d’une arythmie cardiaque après avoir bu deux grandes canettes de Monster Energy en 24 heures poursuit le producteur de la boisson, Monster Beverage.

Récemment, la boisson énergisante Mio Energy, vendue par le groupe Kraft Foods, a fait son entrée sur le marché américain. Une boisson hyper caféinée: l’équivalent d’une cuillère à thé de la boisson fournit 60 milligrammes de caféine. Soit autant qu'une petite tasse de café. Une bouteille en contient 1060 mg, un niveau suffisamment élevé pour rendre malade un enfant ou un adulte, et même envoyer certains d'entre eux à l'hôpital, estiment les experts.

Si les spécialistes affirment qu’un adulte peut boire 400 milligrammes de caféine par jour sans conséquence pour sa santé, on sait peu de choses sur l’impact de cette substance sur les adolescents, pourtant grands consommateurs de ces boissons dans le cadre de soirées.

L’agence fédérale Santé Canada plafonnera d’ici à la fin de l’année la quantité de caféine présente dans les bouteilles de boissons énergisantes. Le Mexique, la France et l’Inde considèrent la possibilité de taxer plus fortement ces boissons pour en décourager la consommation, poursuit le New York Times.

De fait, les députés socialistes français viennent de proposer une taxe sur les boissons énergisantes à base de taurine et de caféine. Une taxe dont le principe a la faveur de la ministre de la Santé Marisol Touraine. «Ces boissons contiennent de puissants excitants, dont l'impact sur la santé fait actuellement l'objet d'une évaluation par l'agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) à ma demande», a-t-elle précisé dans Les Echos.

Interdite jusqu’en 2008 en France, Red Bull avait finalement pu s’imposer sur le marché «sans modifier d'un iota sa recette», notait alors Le Figaro, et malgré plusieurs avis consultatifs négatifs de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Mais les «éléments inquiétants» constatés par l’Afssa ne concernaient pas en priorité les doses de caféine mais la présence de taurine.

Finalement, Christine Lagarde, alors à Bercy, avait plié face à la menace d’indemnités de 300 millions d’euros demandés au tribunal administratif par le fondateur de Red Bull, l’Autrichien Dietrich Mateschitz. En échange de sa commercialisation, Red Bull avait dû apposer sur ses cannettes les mentions «à consommer avec modération», «déconseillé aux femmes enceintes» et «boisson à la taurine».

«C'était là, écrivait Jean-Yves Nau dans Slate.fr en juin 2012, un cinglant désaveu pour Roselyne Bachelot [alors ministre de la Santé, NDLR] comme pour tous les experts sanitaires qui depuis plusieurs années ne cachaient pas leurs inquiétudes devant les possibles conséquences toxiques de la consommation de cette boisson.»

Le 6 juin 2012, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a signalé deux nouveaux décès par crises cardiaques «en lien» avec la consommation de «boissons énergisantes». Le débat sur la dangerosité des boissons énergisantes, notamment en association avec une activité sportive ou mélangées à de l'alcool, est loin d'être clos.

Article original: http://www.slate.fr/lien/63883/boissons-energisantes-risques-etats-unis-france

A LIRE AUSSI

Microbiote
Il est parfois difficile de distinguer les douleurs de l’intestin de celles de l’estomac

Maux de ventre et ballonnement, ça s’explique

Au plaisir de déguster un bon repas se succèdent parfois des désagréments digestifs tels que des maux...
Lire la suite
Anémie
Femme fatiguée

Le manque de fer touche surtout les femmes

Lors de grosses fatigues, on oublie souvent de chercher du côté d'une carence en fer. Or, ce phénomène...
Lire la suite
Constipation
selles_disent

Les selles et leurs mystères

Aspect, forme, couleur, odeur: nos fèces livrent quantité d’informations sur notre état de santé. Voici...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Puls_dossier alimentation

Dites-moi ce que vous mangez, je vous dirai… si c’est bon pour la santé

Les études le montrent clairement: l’alimentation joue un rôle majeur dans la santé. Mais en même temps, la science qui s’intéresse aux rapports entre nutrition et santé n’en est qu’à ses débuts.
Puls_jeune_fausse_idee

Le jeûne, une fausse bonne idée

Le jeûne véhicule une image de pureté, de maîtrise de soi et de santé. Mais cesser de s’alimenter pendant plusieurs jours est-il vraiment raisonnable pour la santé? Le point avec le Pr Claude Pichard, responsable de l’unité de nutrition aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).
PULS_graisses_benefiques_sante

Retour en grâce des graisses, vraiment?

Une vaste étude nutritionnelle indique qu’un régime riche en graisse ne favorise pas les maladies cardiovasculaires. Un spécialiste des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) met en doute ces conclusions.
Videos sur le meme sujet

Le comment du pourquoi: éviter les plats précuisinés

Pourquoi faut-il éviter de manger des plats précuisinés ou des barres énergétiques?

Prévention: une opportunité de santé pour tous

La prévention dans le domaine de la santé consiste à prévenir la survenue de maladies, à améliorer la qualité de vie au quotidien et à informer la population pour qu’elle devienne critique face à la publicité, pour qu’elle puisse choisir librement de ses comportements. C’est tout ce qu’on peut mettre à profit pour améliorer la santé maintenant et dans le futur.

Alimentation contre dépression

Une étude parvient, pour la première fois, à démontrer qu'une alimentation saine et équilibrée peut contribuer à diminuer les symptômes de la dépression.