Le cannabis peut déclencher des troubles schizophréniques

Dernière mise à jour 25/01/17 | Audio
Loading the player ...
Par le passé, de nombreuses recherches ont mis en évidence une corrélation possible entre la consommation de cannabis et l'apparition de la schizophrénie.

Une équipe internationale, menée en partie par des chercheurs du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), vient de rendre public les résultats d’une étude à large échelle qui réaffirme ce lien.
Les explications de Julien Vaucher, médecin rattaché au Département de médecine interne du CHUV, invité par Sophie Proust.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Cannabis

CBD: la déferlante du cannabis légal

C'est la ruée sur le CBD, le cannabis légal, depuis qu'il est disponible en Suisse. Les clients viennent chercher ses vertus médicales: anti-inflammatoire,...
Lire la suite
Drogues

Les 75 ans du LSD… médicament du futur!

Stéphane Délétroz revient sur la découverte, en 1943, du diéthylamide de l’acide lysergique (LSD) par le chimiste suisse Albert Hoffman.
Lire la suite
Drogues

Drogues festives: défonce et dérives

Cocaïne, ecstasy, MDMA, les drogues dites "récréatives" qui circulent dans les soirées sont banalisées par les consommateurs et diabolisées par les parents...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
tendance_cbd_quoi

Tendance CBD: de quoi s'agit-il?

Entre 2011 – année de la modification de la loi sur les stupéfiants – et aujourd’hui, le cannabidiol (CBD) a généré un marché florissant. On le trouve sous de multiples formes: cosmétiques, produits de santé et même alimentation. La raison de ce succès? Cette substance, composante du cannabis, recélerait des nombreuses vertus. Alors véritable alternative thérapeutique ou gros coup marketing? On fait le point.
cannabis_abime_memoire

Quand le cannabis abîme la mémoire

Quels sont les effets de la consommation de cannabis à long terme sur les fonctions cognitives? Telle est la question que se sont posée les Drs Emilio Albanese et Reto Auer des universités de Genève et Lausanne. Leur étude, publiée dans la revue JAMA Internal Medecine*, a mis en évidence une diminution de la mémoire.
substances_mieux_fonctionner

Des substances pour mieux fonctionner?

Le marché regorge de produits qui nous permettraient d’aller mieux, d’être plus efficace et moins stressé. Faut-il pour autant céder à la tentation? Au salon Planète Santé live, une conférence menée par la Pre Barbara Broers, spécialiste des addictions aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), et Bengt Kayser, professeur à l’Institut des Sciences du sport de l’Université de Lausanne (UNIL), pose la question et nous invite à nous interroger.
Videos sur le meme sujet

De l'ecstasy contre les troubles du spectre autistique

Utiliser de la MDMA dans les thérapies des troubles du développement social, c'est l'orientation d'une étude menée à l'Université de Baltimore.