Des substances pour mieux fonctionner?

Dernière mise à jour 25/09/18 | Article
substances_mieux_fonctionner
Le marché regorge de produits qui nous permettraient d’aller mieux, d’être plus efficace et moins stressé. Faut-il pour autant céder à la tentation? Au salon Planète Santé live, une conférence menée par la Pre Barbara Broers, spécialiste des addictions aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), et Bengt Kayser, professeur à l’Institut des Sciences du sport de l’Université de Lausanne (UNIL), pose la question et nous invite à nous interroger.

Au salon Planète Santé live

du 4 au 7 octobre 2018
Palexpo, Genève

Conférence: «Café, vitamines, alcool, cigarette, calmants...: notre dopage quotidien n'est pas anodin»
Pre Barbara Broers, Pr Bengt Kayser
Dimanche 7 octobre 11h-12h

Une chute, un bobo… une petite graine. Une mauvaise nuit… un somnifère pour mieux dormir le soir suivant. Des cafés à répétition pour se sentir réveillé et performant. Des carrés de chocolat ou une petite bière pour se calmer après une dure journée. Des fleurs de Bach avant un examen. Un joint pour se distraire et décompresser… Nourriture, boissons, médicaments, etc., nous sommes nombreux à recourir à des substances x ou y pour améliorer un ou plusieurs aspects de notre quotidien. Ces gestes-réflexes sont-ils vraiment utiles et sans conséquences sur la santé? Cette question sera au cœur d’une conférence donnée au salon par la Pre Barbara Broers, responsable de l'unité des dépendances des HUG, et le Pr Bengt Kayser, professeur à l'Institut des Sciences du sport de l’UNIL.

Des solutions miracle?

La conférence propose de nous interroger sur nos comportements réflexes lorsque nous sommes face à une difficulté, qu'elle soit d'ordre émotionnel, physique, dans le domaine privé ou professionnel. Si c'est dans la nature humaine de rechercher la facilité et de faire en sorte de souffrir le moins possible, nous sommes aussi poussés à la consommation par un marché qui regorge de produits aux promesses multiples de bonheur et de bien-être. Pourquoi fait-on le choix de dévorer une plaque de chocolat plutôt que d'aller faire un tour à pied? Pourquoi n'essayons-nous pas de méditer au lieu de laisser tomber des gouttes de ceci ou cela dans un verre d'eau? «On préfère croire à une solution miracle plutôt que de questionner nos propres fonctionnements et nous interroger sur la place de ces comportements dans notre quotidien», déplore Barbara Broers. Or, cela en vaudrait la peine. Car selon les substances, le risque d'effets secondaires existe. Celui de la dépendance aussi. Et, mine de rien, le porte-monnaie peut également en prendre un coup.

Aussi, les solutions miracle pour être en (parfaite) adéquation avec la vie et ses différents plans, sans qu'il n'y ait ni stress, ni douleur, ni difficultés, n'existent pas. Les vraies clés pour être plus serein, performant, être en forme, bien dormir et se sentir bien dans son corps passent par une modification lente, mais certaine, de l'hygiène de vie. «Cela prend plus de temps et plus d'énergie, mais les bénéfices sont durables», affirme Barbara Broers. Avoir une activité physique régulière, un bon sommeil, des habitudes de vie saines, une alimentation équilibrée, une consommation modérée d'excitants, pas ou peu d'alcool, un temps limité devant les écrans et une vie sociale épanouissante en font partie.

________

Paru dans Planète Santé magazine N° 30 – Août 2018

A LIRE AUSSI

Tabac
Arrêt du tabac et prise de poids: qui est concerné et qui ne l’est pas?

Arrêt du tabac et prise de poids: qui est concerné et qui ne l’est pas?

La prise de poids associée à l’arrêt du tabac représente un obstacle chez les fumeurs qui envisagent...
Lire la suite
Alcool
oktoberfest

Les excès d’alcool provoquent des arythmies cardiaques

Même ponctuelle, l’alcoolisation massive est délétère pour le cœur. Elle expose des personnes jeunes...
Lire la suite
Addiction au travail
Qu’est-ce que la dopamine?

Qu’est-ce que la dopamine?

C’est le New York Times qui l’écrit: notre cerveau «regorge de substances chimiques», et l’une de ces...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
vapotage_nocif_pas

Le vapotage: nocif ou pas?

Inventée en Chine au début des années 2000 puis peu à peu distribuée sur le marché mondial, la cigarette électronique constitue une alternative à la cigarette classique. Plusieurs millions d’utilisateurs l’ont adoptée pour se sevrer du tabac. Mais est-elle inoffensive? Et aide-t-elle vraiment à cesser de fumer?

Comment l’addiction modifie le cerveau

Neuroscientifique à l’Université de Genève, Christian Lüscher a élucidé les mécanismes cérébraux qui conduisent à l’addiction et a trouvé le moyen de les neutraliser chez les souris. Le chercheur a reçu le prix Théodore Ott 2017 pour ses travaux qui pourraient avoir d’importantes implications cliniques.
alcool_devient_medicament

Quand l’alcool devient médicament

Bon nombre de personnes boivent de l’alcool pour soulager des souffrances psychiques ou physiques. Cette forme de consommation augmente le risque de dépendance et peut aggraver la problématique de base. Cette question sera au cœur de la Journée nationale sur les problèmes liés à l’alcool le 24 mai 2018.
Videos sur le meme sujet

Pourquoi a-t-on mal à la tête quand on a trop bu?

Il arrive parfois de consommer trop d'alcool. Si bien que le lendemain matin, les murs semblent trop près, les gens parlent tous trop fort. Bref, on a la gueule de bois.

Pourquoi le tabac est-il dangereux pour la santé?

Fumer des cigarettes est nocif, parce que le tabac est dangereux surtout quand il brûle.

Le comment du pourquoi: médicament et alcool

La consommation modérée d'alcool est-elle vraiment déconseillée avec la prise de médicaments?
Maladies sur le meme sujet
Radio des poumons

Cancer du poumon

Chaque année en Suisse, on dénombre environ 4100 nouveaux cas de cancer du poumon (carcinome bronchique), ce qui représente 10 % de toutes les maladies cancéreuses. Le cancer du poumon touche plus souvent les hommes (62 %) que les femmes (38 %). C’est le deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme, et le troisième chez la femme. C’est aussi le plus meurtrier, avec 3100 décès par an.

Foie

Cirrhose

La cirrhose et une maladie chronique du foie. Les cellules normales sont progressivement remplacées par une grande quantité de tissu cicatriciel, ce qui conduit à une diminution du fonctionnement de cet organe.