L'alcool peut-il rendre aveugle?

Dernière mise à jour 08/01/13 | Article
L'alcool peut-il rendre aveugle?
Et peut-on se soigner en buvant plus encore?

Un citoyen de Nouvelle-Zélande a récemment été frappé de cécité; l'homme, qui était traité pour un diabète, avait bu beaucoup de vodka. Les médecins sont heureusement parvenus à lui rendre la vue en lui administrant du whiskey Johnnie Walker Black Label. Est-il vraiment possible de boire à s'en rendre aveugle?

Oui – si vous buvez de l'alcool de contrebande. L'alcool dont la fabrication est bien menée et dûment encadrée par la loi ne peut de lui-même frapper le buveur de cécité. Il est toutefois possible de devenir aveugle en consommant des boissons alcooliques de contrebande. L'empoisonnement au plomb, dont le lien avec la cécité a été établi, est l'un des risques les plus fréquents. La production d'alcool clandestin n'est pas réglementée; il arrive donc que les boissons alcooliques entrent en contact avec des tuyaux en plomb, des soudures en plomb et même des radiateurs automobiles, qui peuvent contenir une grande quantité de plomb. Selon une étude publiée en 2003, les taux de plomb dans le sang de plus d'un consommateur d'alcool de contrebande sur deux sont jugés «préoccupants» par les Centers for Disease Control américains. Précisons toutefois que la plupart des fabricants d'alcool illicite sont conscients de ce danger, et évitent aujourd'hui d'utiliser du matériel en plomb pour distiller leurs breuvages.

Chez les buveurs d'aujourd'hui, la majorité des cas de cécité sont dus au méthanol. Le méthanol (aussi connu sous les noms d'«alcool méthylique» et d'«alcool de bois») peut endommager le nerf optique, et entraîner la mort lorsqu'il est présent en fortes concentrations. Pendant la Prohibition, l'alcool des contrebandiers contenait souvent du méthanol – et la pratique se poursuit aujourd'hui dans le reste du monde. Certains contrebandiers ont recours au méthanol pour renforcer la teneur en alcool de leur gnôle ou pour masquer sa dilution. (Le goût et l'odeur du méthanol sont particulièrement prononcés; il était toutefois plus facile de le détecter avant le XXe siècle et l'avènement des méthodes de fabrication modernes). Certaines personnes consomment des produits contenant du méthanol (antigel, diluant à peinture, et autres produits alcooliques dénaturés) pour planer à peu de frais. L'ingestion d'à peine 4 millilitres de méthanol a provoqué des cas de cécité, et des doses comprises entre 30 et 60 millilitres auraient entraîné la mort de plus d'un buveur. Dans les cas d'empoisonnements mortels les plus fréquents, la dose de méthanol ingérée se situe entre 70 et 100 millilitres. Selon un rapport publié en 1922 par le Comité National pour la Prévention de la Cécité, l'alcool de bois aurait entraîné cent trente décès et vingt-deux cas de cécité dans la première moitié de cette même année. Le Comité souligne qu'un grand nombre de cas similaires ont sans doute été cachés aux autorités.

Le méthanol continue de provoquer des éruptions de cécité parmi les consommateurs d'alcool de contrebande du monde entier. En 1989, le New York Times nous apprenait ainsi qu'en Inde, cent vingt cinq personnes étaient mortes après avoir consommé de l'alcool de contrebande. Plusieurs victimes s'étaient plaintes de cécité après avoir consommé le breuvage illicite, mais n'avaient pas voulu se rendre à l'hôpital de peur d'être arrêtées. En 2011, plusieurs guides touristiques russes sont morts après avoir consommé de l'alcool de contrebande lors d'un périple à travers la Turquie; la police aurait détecté des traces de méthanol dans le whiskey commercialisé sur le yacht. En septembre dernier, le gouvernement tchèque s'est penché sur la question des spiritueux illicites: de l'alcool de contrebande contenant du méthanol avait entraîné la mort de vingt personne et avait frappé un homme de cécité.

En anglais, l'expression «blind drunk» («ivre à s'en rendre aveugle») ne trouve pas sa source dans ces cas de cécité provoquée par le méthanol ou le plomb. Selon l'Oxford English Dictionary, cette formule est vieille de plus de trois cent cinquante ans, et son sens est plus figuratif: on évoque ici une ivresse «si forte qu'on ne voit guère mieux qu'un aveugle». (En espagnol, «ciego» – «aveugle» – peut également signifier «ivre mort»). Des expressions similaires («blind-weary», «blind-hearted»…) existent en langue anglaise depuis environ un millénaire.

Explication bonus: Si vous buviez à vous en rendre aveugle, pourriez-vous vraiment retrouver la vue en buvant du whiskey? Oui. L'empoisonnement au méthanol intervient lorsque votre corps métabolise une quantité dangereusement élevée de ce composé chimique, entraînant un trop-plein d'acide dans le sang. Cet acide peut alors endommager ou tuer des cellules du nerf optique. Le corps préfère toutefois l'éthanol (alcool de consommation) au méthanol; l'ingestion de whiskey – entre autres spiritueux purs – permet donc d'empêcher le corps de métaboliser le méthanol plus avant. Signalons néanmoins qu'il est catégoriquement déconseillé de s'auto-médicaliser à grand renfort de whiskey en cas d'empoisonnement au méthanol. En cas de doute, appelez immédiatement un centre antipoison. Mais si vous optez pour l'hôpital, ne vous étonnez pas si les urgentistes vous demandent d'avaler quelques rasades de tord-boyaux; ce sera pour votre bien.

L'explication remercie Matthew Rowley, auteur de «Moonshine!», et Gaylord Lopez, du Georgia Poison Center.

Article original:http://www.slate.com/articles/health_and_science/explainer/2012/12/blindness_treated_with_whiskey_can_you_really_lose_your_sight_from_drinking.html

A LIRE AUSSI

Tabac
Arrêt du tabac et prise de poids: qui est concerné et qui ne l’est pas?

Arrêt du tabac et prise de poids: qui est concerné et qui ne l’est pas?

La prise de poids associée à l’arrêt du tabac représente un obstacle chez les fumeurs qui envisagent...
Lire la suite
Alcool
oktoberfest

Les excès d’alcool provoquent des arythmies cardiaques

Même ponctuelle, l’alcoolisation massive est délétère pour le cœur. Elle expose des personnes jeunes...
Lire la suite
Addiction au travail
Qu’est-ce que la dopamine?

Qu’est-ce que la dopamine?

C’est le New York Times qui l’écrit: notre cerveau «regorge de substances chimiques», et l’une de ces...
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
substances_mieux_fonctionner

Des substances pour mieux fonctionner?

Le marché regorge de produits qui nous permettraient d’aller mieux, d’être plus efficace et moins stressé. Faut-il pour autant céder à la tentation? Au salon Planète Santé live, une conférence menée par la Pre Barbara Broers, spécialiste des addictions aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), et Bengt Kayser, professeur à l’Institut des Sciences du sport de l’Université de Lausanne (UNIL), pose la question et nous invite à nous interroger.

Comment l’addiction modifie le cerveau

Neuroscientifique à l’Université de Genève, Christian Lüscher a élucidé les mécanismes cérébraux qui conduisent à l’addiction et a trouvé le moyen de les neutraliser chez les souris. Le chercheur a reçu le prix Théodore Ott 2017 pour ses travaux qui pourraient avoir d’importantes implications cliniques.
alcool_devient_medicament

Quand l’alcool devient médicament

Bon nombre de personnes boivent de l’alcool pour soulager des souffrances psychiques ou physiques. Cette forme de consommation augmente le risque de dépendance et peut aggraver la problématique de base. Cette question sera au cœur de la Journée nationale sur les problèmes liés à l’alcool le 24 mai 2018.
Videos sur le meme sujet

Pourquoi a-t-on mal à la tête quand on a trop bu?

Il arrive parfois de consommer trop d'alcool. Si bien que le lendemain matin, les murs semblent trop près, les gens parlent tous trop fort. Bref, on a la gueule de bois.

Le comment du pourquoi: médicament et alcool

La consommation modérée d'alcool est-elle vraiment déconseillée avec la prise de médicaments?

Le comment du pourquoi: mélanges et gueule de bois

Les mélanges aggravent-ils la gueule de bois?
Maladies sur le meme sujet
Foie

Cirrhose

La cirrhose et une maladie chronique du foie. Les cellules normales sont progressivement remplacées par une grande quantité de tissu cicatriciel, ce qui conduit à une diminution du fonctionnement de cet organe.