Alcoolisme chronique: vaincre la dépendance pour un nouveau départ

Dernière mise à jour 11/10/11 | Vidéo
L'alcoolisme touche plus d'un million de personnes en Suisse de façon directe ou indirecte. Comme beaucoup d'autres maladies, la dépendance à l'alcool peut se soigner. L'antidote fait le point.

300'000 personnes en Suisse sont dépendantes à l'alcool. C'est un chiffre énorme qui cache une réalité souvent douloureuse. Car si 300'000 personnes ont un problème avec leur consommation, on estime que près d'un million de proches sont concernés par la problématique. Et le prix à payer par la société aussi est exorbitant : Une étude de l'université de Neuchâtel estime le coût des abus d'alcool à 6,7 milliards de francs par année. Rappeler ces chiffres est nécessaire. Mais lutter contre l'alcoolisme chronique des personnes intégrées dans la société, c'est d'abord parler de drames personnels. Avec Philippe Mottet, directeur de la Villa Flora à Sierre.

A LIRE AUSSI

Cannabis

CBD: la déferlante du cannabis légal

C'est la ruée sur le CBD, le cannabis légal, depuis qu'il est disponible en Suisse. Les clients viennent chercher ses vertus médicales: anti-inflammatoire,...
Lire la suite
Cannabis

Les vertus du cannabis médical

Depuis 2011, la nouvelle loi fédérale sur les stupéfiants a ouvert la porte à une utilisation médicale de produits à base de chanvre.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
PS37_gmel_personne_soigne

«Seule une personne sur dix se soigne»

En 2019, le Pr Gerhard Gmel a reçu le prestigieux Prix Jellinek pour ses travaux sur la consommation d’alcool. Chercheur à Addiction Suisse et professeur associé à la Faculté de biologie et de médecine au sein du Service de médecine des addictions du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), il nous parle de ses travaux et soulève les enjeux de la problématique épineuse des addictions.
Une aide est indispensable pour sortir de l'alcoolisme

Une aide est indispensable pour sortir de l'alcoolisme

En Suisse, près de 25% de la population adulte dépasse la ligne rouge fixée par l’OMS en matière de consommation d'alcool.
vin_plaisir_dose

L'excès d'alcool a de fortes répercussions sur la santé

Le vin entraîne peu de risques pour la santé quand il est consommé à faible dose. Mais l’excès a de fortes répercussions sur le cerveau, le foie et le cœur.
Videos sur le meme sujet

Le comment du pourquoi: médicament et alcool

La consommation modérée d'alcool est-elle vraiment déconseillée avec la prise de médicaments?

La consommation modérée dʹalcool ne protège pas des AVC

Il nʹest pas rare dʹentendre quʹun ou deux verres dʹalcool par jour, de vin par exemple, protègerait des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Alcool : quand faut-il s'inquiéter ?

En Suisse, l’accès facilité à l’alcool à bas prix permet aux ados et aux jeunes de boire en toute liberté.
Maladies sur le meme sujet
Foie

Cirrhose

La cirrhose et une maladie chronique du foie. Les cellules normales sont progressivement remplacées par une grande quantité de tissu cicatriciel, ce qui conduit à une diminution du fonctionnement de cet organe.