Une semaine pour comprendre l'ADN: le séquenceur

Dernière mise à jour 09/09/05 | Audio
Loading the player ...
Bastien Confino vous propose une semaine sur le séquençage de l’ADN.

L'occasion de comprendre comment sont lues ces 3 milliards de lettres ACTG qui représentent, en quelque sorte, notre mode d’emploi.
Dans ce troisième volet, Alexandre Reymond, directeur du Centre intégratif de Génomique et professeur associé à l’Université de Lausanne, explique comment fonctionne un séquenceur d'ADN.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop...
Lire la suite
Recherche anticancer

La théranostique à l'assaut du cancer

Stéphane Délétroz vous propose de découvrir une nouvelle manière de lutter contre le cancer.
Lire la suite
Recherche anticancer

D’une pierre deux coups contre le cancer

Des chercheurs fribourgeois ont compris comment booster le système immunitaire et bloquer les métastases.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Réseaux sociaux, sites de rencontres, blogs : de plus en plus de personnes trouvent l’amour sur internet. Un phénomène qui gagne du terrain et intéresse les chercheurs.
Plutôt transhumain que mort

Plutôt transhumain que mort

Pour le Dr Laurent Alexandre, chirurgien, fondateur du site médical Doctissimo et président de la société de séquençage ADN DNAVision, les avancées technologiques et médicales en cours, et à venir, vont métamorphoser les simples mortels que nous sommes en transhumains à l’espérance de vie décuplée. Interview.
Les gènes de la goutte

Les gènes de la goutte dans les mailles du filet

Un consortium de plus de 150 équipes, parmi lesquelles des chercheurs lausannois, ont mis en commun les données de 140000 patients pour identifier 18 nouveaux «variants génétiques» impliqués dans l’augmentation du taux d’acide urique dans le sang, elle-même responsable de la goutte.
Videos sur le meme sujet

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.

Vieillir? Jamais sans mon robot

Aujourd’hui déjà, quelques EMS en Suisse romande utilisent des robots comme outils thérapeutiques. Certains robots de compagnie apaisent des angoisses et permettent de réduire certaines médications.