Sciences du sport: performance sous la loupe

Dernière mise à jour 19/04/16 | Vidéo
Le sport n’est pas une science exacte mais la science s’invite de plus en plus dans le sport. Elle permet d’optimiser les méthodes d’entraînement, d’améliorer les performances et d’éviter certaines blessures.

De plus en plus d’amateurs désirent aujourd’hui s’entraîner à la façon des élites, soucieux de «faire juste», de ne pas perdre de temps et de ne pas se faire mal pour rien. Chaque année, ils sont des centaines à faire des tests à l’effort, à utiliser les meilleures technologies et le matériel dernier cri et individuel… Est-ce que la science du sport s’invite aussi dans vos chaussures?

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.
Lire la suite
Mécanismes du cerveau

La psychologie humaine vient d’être modélisée

Les humains agissent en fonction de mille paramètres qui font appel à la fois à leurs envies, leurs souvenirs, l’instant présent, leur environnement, leurs...
Lire la suite
Trisomie

Du nouveau dans le domaine de la trisomie 21

Un nouveau pas a été franchi dans l’explication de la trisomie 21, appelée aussi le syndrome de Down, une maladie génétique fréquente.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Toujours plus de couples se rencontrent sur internet

Réseaux sociaux, sites de rencontres, blogs : de plus en plus de personnes trouvent l’amour sur internet. Un phénomène qui gagne du terrain et intéresse les chercheurs.
Plutôt transhumain que mort

Plutôt transhumain que mort

Pour le Dr Laurent Alexandre, chirurgien, fondateur du site médical Doctissimo et président de la société de séquençage ADN DNAVision, les avancées technologiques et médicales en cours, et à venir, vont métamorphoser les simples mortels que nous sommes en transhumains à l’espérance de vie décuplée. Interview.
Videos sur le meme sujet

Les dangers des stents biodégradables

Anne Baecher vous parle de cardiologie avec une nouvelle inquiétante.

Un nez artificiel pour détecter des maladies

Diagnostiquer un malade en analysant son haleine sera sans doute bientôt possible.