L'hybridation en question

Dernière mise à jour 31/08/16 | Audio
Loading the player ...
Un cœur humain développé dans le corps d'un cochon pourra-t-il bientôt être greffé à un patient? Des recherches qui combinent cellules humaines et animales sont en cours depuis plusieurs années. Mais où faut-il mettre la limite à la création de ces chimères?

Silvio Dolzan tente de démêler l’écheveau de ces questions avec Bertrand Kiefer, médecin et théologien, rédacteur en chef de la "Revue médicale suisse", et Christine Clavien, maître d’enseignement et de recherche à l'Institut Ethique Histoire Humanités de l'Université de Genève.

Une émission CQFD - RTS La Première

A LIRE AUSSI

Recherche et nouveaux traitements

Le futur de la médecine

Demain, un tiers de la population aura plus de 65 ans. 40% de la population aura une maladie chronique. Les hôpitaux seront saturés, les médecins trop...
Lire la suite
Infarctus du myocarde

La régénération des cellules du cœur après un infarctus

Le taux de mortalité a énormément baissé en cas d’infarctus, grâce à des interventions en urgence de plus en plus rapides et efficaces.
Lire la suite
Maladie de Crohn

Du nouveau sur la maladie de Crohn

La maladie de Crohn serait exacerbée par une souche de levure utilisée couramment et soulagée grâce au recours à un médicament contre la goutte.
Lire la suite
Articles sur le meme sujet
genomique_personnalisera

La génomique personnalisera les soins donnés aux patients

La médecine de précision promet d’améliorer les diagnostics, d’adapter les traitements à chaque personne, mais aussi de prévenir de manière plus ciblée, voire de prédire les maladies.
interview_medecine_evolutive

«La médecine évolutive considère le patient en tant que membre de l’espèce humaine»

Prenant en compte la théorie de l’évolution de Darwin, la médecine évolutive cherche à comprendre non seulement comment on tombe malade, mais surtout pourquoi. Denis Duboule, professeur de génétique à l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et à l’Université de Genève, explique l’intérêt, mais aussi les dérives, de cette nouvelle approche.
 uterus_artificiel_agneaux

Un utérus artificiel pour grands prématurés testé sur des agneaux

Pour la première fois, des chercheurs américains ont fait naître des agneaux qui se sont développés pendant quatre semaines hors de l’utérus de leur mère. L’objectif est d’améliorer la survie des grands prématurés humains.
Videos sur le meme sujet

Gros plan sur les biopsies liquides, une nouvelle méthode d’analyse

Début juin 2017, les biopsies liquides ont fait l’objet de nombreuses interventions à Chicago, lors du plus grand congrès mondial sur le cancer.