Workaholism: obsédé du travail

Dernière mise à jour 04/03/15 | Vidéo
Le travail est bénéfique pour la santé. Il structure nos journées, nous procure un sentiment d’identité. Il peut même devenir une passion... ou une maladie.

              

Parfois cela implique une perte de contrôle, un besoin de travailler coûte que coûte. En résulte souvent un épuisement physique et psychologique. La dépendance au travail ou workaholism est un phénomène méconnu et difficile à identifier. L’Antidote a rencontré des personnes qui ont subi les conséquences du workaholism.

_________

Source

L'antidote est l'émission de prévention et promotion de la santé sur Canal9. Diffusée le 02.03.2015. En partenariat avec:

             

Vidéo originale: http://canal9.ch/workaholism-obsede-du-travail/

           

Articles sur le meme sujet

L'attaque cérébrale liée à un horaire de travail trop lourd

L'accident vasculaire cérébral (AVC), communément appelé attaque cérébrale, frappe plus fréquemment les personnes qui font de trop longues heures de travail. L'avertissement vient d'être lancé par un groupe de médecins européens.

Travailler trop = déprimer grave. Et vice versa?

Une durée de travail quotidien de onze heures est statistiquement associée à un risque plus élevé de syndrome dépressif. Mais encore?
Videos sur le meme sujet

Prise de risque: chercher ses limites

On voit de plus en plus de vidéos sur Youtube ou Facebook qui montrent des comportements à risque. Deux experts nous expliquent pourquoi les jeunes sont attirés par les risques et pourquoi ils ne pensent pas toujours aux conséquences de leurs actes. Ils donnent aussi des pistes pour éviter que ces comportements prennent de mauvaises tournures.

Addiction sans substance : des comportements à risque

Quels sont les risques qu'encourent les drogués au sport ou aux jeux vidéo ? Explications en images des défis quotidiens que relèvent des addictes pas comme les autres.

Jeunes et alcool: faire la fête sans risque

L’alcool augmente les conduites à risque. Une personne qui a trop bu perçoit moins bien le danger, elle peut prendre des risques et minimiser les conséquences de ses actes.